Acné vulgaris : Origines, symptômes et traitements actuels

Communément appelé acné, l’acné vulgaris est une maladie inflammatoire chronique cutanée qui touche la plupart des adolescents et concerne plus de la moitié des consultations en dermatologie. Cette pathologie, caractérisée par une hypersécrétion de sébum peut être à l’origine de complications d’ordre physique pouvant également entrainer un certain mal-être psychologique. Bien comprendre cette maladie afin d’en proposer des traitements adaptés nécessite une connaissance des facteurs de prédisposition ainsi que des mécanismes cellulaires et moléculaires conduisant à l’apparition des symptômes.

Epidémiologie

L’acné vulgaris est une pathologie liée à des dysfonctionnements d’origines hormonales au niveau du follicule pilo-sébacé, aboutissant à une surproduction de sébum par la glande sébacée. Ce sont en général les adolescents qui sont les plus touchés. Les études épidémiologiques permettent d’estimer à plus de 80 % les personnes en phase de puberté touchées par l’acné. Toutes les ethnies sont concernées et à l’exception de l’acné de grossesse il est rare que l’acné vulgaris continue une fois l’âge adulte atteint, surtout chez l’homme. Les comédons et les pustules sont les principales caractéristiques de cette pathologie et apparaissent là où la densité de pores est la plus importante ; c’est-à-dire principalement au niveau du visage, du dos et de la poitrine. D’origine génétique en grande partie, ces dysfonctionnements peuvent également être aggravés par des facteurs environnementaux tels que l’alimentation ou encore la pollution (Figure 1).

Origines

La composante génétique et hormonale

En conditions normales, le sébum est synthétisé et sécrété par les sébocytes au niveau de la glande sébacée. Sa production, finement orchestrée au niveau du génome, dépend d’une stimulation par des hormones androgènes. Cette stimulation hormonale va induire la transduction d’un signal via des récepteurs aux androgènes localisés dans le cytoplasme, aboutissant à l’activation de gènes impliqués dans la production de sébum.

Une sensibilité plus importante aux hormones androgènes due par exemple à une quantité anormale de récepteurs aux androgènes ou à une surproduction d’hormones androgènes va être à l’origine d’une hypersécrétion de sébum (hyperseborrhée), principale cause d’apparition d’acné vulgaris.

La composante alimentaire

Si elle ne peut pas être la cause de l’apparition d’acné, il a été montré que l’alimentation pouvait être un facteur aggravant. Une alimentation riche en sucres et en graisses stimulerait la différentiation et l’activité lipogénique (production de sébum) des cellules des glandes sébacées, les sébocytes.

Acné vulgaris

Figure 1 : Causes et origines de l’acné vulgaris

La composante environnementale

La présence de la bactérie Propionibacterium acnes au niveau de la structure pilo-sébacée est connue pour être impliquée dans le développement de la pathologie. Une consommation excessive de tabac et d’alcool semble également appartenir aux facteurs susceptibles d’accentuer les effets de l’acné vulgaris. Parmi les autres facteurs environnementaux le stress, la pollution urbaine ainsi que le soleil (rayonnement UV induisant la peroxydation du sébum), sont également reconnus comme étant impliqués dans l’aggravation des symptômes de l’acné vulgaris.

Symptômes

acné vulgaris

Figure 2 : Différents stades d’acné vulgaris

Symptômes

Le diagnostic clinique est réalisé à partir d’un examen visuel de la peau où l’acné est caractérisée par des lésions dues à une obstruction du canal pilaire causée par la surproduction de sébum ainsi qu’un dysfonctionnement au niveau du processus de différenciation des kératinocytes. Ces lésions peuvent être non-inflammatoires (comédons) ou inflammatoires (pustules, papules, kystes).

Différents stades d’acné vulgaris existent en fonction de la sévérité des signes cliniques (Figure 2) :

  • Léger: Moins de la moitié du visage est atteinte; quelques comédons ouverts et fermés; quelques papulo-pustules
  • Moyen: Plus de la moitié du visage est atteinte; nombreux comédons ouverts ou fermés; nombreux papulo-pustules
  • Sévère: Tout le visage est atteint; présence de comédons ouverts ou fermés; nombreux papulo-pustules; présence de rares nodules
  • Très sévère: Acné très inflammatoire recouvrant le visage avec des nodules
  • Kystique: Présence de kystes

Complications

Dans certains cas, des complications peuvent survenir. L’apparition de nodules et de kystes pouvant être douloureux constituent des formes très sévères d’acné qui vont être responsables de cicatrices profondes et de phénomènes d’hyperpigmentation. La bactérie Propionibacterium acnes est connue pour son implication dans l’aggravation de la pathologie.

Traitements

Différents types de traitements existent :

  • Les traitements par application topique pour un usage local (gel, pommade) dans le cas d’acné vulgaris léger qui vont agir soit en contrôlant le processus de différenciation des kératinocytes (rétinoïdes), soit en tant que bactéricides (peroxyde de benzoyle)
  • Les traitements par voie orale prescrit dans des cas d’acné de sévérité moyenne qui vont agir au niveau hormonal (acétate de cyprotérone, finastéride, pilule contraceptive)
  • Les traitements antibiotiques sous formes orales peuvent également être prescrits dans des cas sévères d’acné vulgaris, en accompagnement d’un traitement topique
  • L’isotrétinoïne est une molécule préconisée dans les cas d’acné vulgaris sévère. Bien que le mécanisme d’action de cette molécule ne soit pas totalement connu, l’isotrétinoïne affecterait le processus de différenciation cellulaire ainsi que la production de sébum, et présenterait également des propriétés anti-inflammatoires. Ce traitement, connu pour ses effets tératogènes est prescrit en parallèle d’un moyen de contraception orale chez les femmes
acné vulgaris

Figure 3 : Principaux modes d’action des traitements anti-acnéïques actuels

Les traitements anti-acnéïques utilisés actuellement sont principalement destinés à réduire l’apparition des signes cliniques (Figure 3). Il n’existe actuellement pas de traitement capable de prévenir et soigner efficacement cette pathologie.

Faites le plein d‘expériences en suivant toute l’actualité de Bioalternatives

  • Nouveaux tests, modèles et services
  • Articles et publications
  • Evènements

Related Posts or publications

Acné vulgaris : Physiopathologie et mécanismes cellulaires L’acné vulgaris est une pathologie inflammatoire chronique cutanée localisée au niveau du follicule pilo-sébacé. Elle apparaît suite à une surproduction de sébum liée à des dysfonctionnements d’origine hormonale (androgène), environnementale (polluti...
La glande sébacée : Physiologie et fonctions La glande sébacée est un organe localisé au niveau du derme. Elle est responsable de la synthèse et de la sécrétion du sébum qui entre dans la composition du film hydrolipidique. Le rôle du sébum est de protéger la peau des agressions extérieures et ...
Immortalized sebocytes SEB0662 can spontaneously differentiate into a sebaceous-like phenotype when cultured as a 3D epithelium SEBO662 multilayers spontaneously differentiate into a sebaceous-like structure as shown by the strong polarized expression of the late sebaceous marker EMA, the overexpression of some lipogenic markers and lipid production on the upper side of the e...
Keratinocytes as targets for cytokines in skin inflammation Current knowledge about the effects of different cytokine families on keratinocytes, and more particularly theirinvolvement in skin inflammation and in the development of inflammatory skin diseases such as psoriasis